De P.M. Lorenz aux lecteurs, la chaîne du livre dans Un autre monde

Eruptions, de P.M. Lorenz, est une aventure. Pour une fois, ne parlons pas du contenu, mais du contenant, de l’objet, du produit, du livre. Entre l’auteur, ou les auteurs, et le lecteur, quelques intermédiaires prennent place (dont Un autre monde) afin de créer ce lien.

Si vous ne connaissez pas encore le processus, voici un petit récapitulatif pour vous aider à y voir plus clair.

Petite précision avant de vous lancer : les pourcentages dans cet article sont à titre indicatif. Ils sont différents d’une maison d’édition à l’autre.

L’AUTEUR…

Ou les auteurs… L’idée d’un livre naît de leur esprit. Que ce soit pour transmettre un savoir, créer un débat, apporter une opinion différente, raconter leur témoignage ou proposer, comme P.M. Lorenz avec Eruptions, tout à la fois, sous forme d’évasion.

Sur le prix d’un livre en librairie, l’auteur touche environ entre 7 et 10 % de celui pour le format papier et entre 20 et 40 % pour le format numérique. Ces pourcentages sont à négocier, dépendent de la notoriété de l’auteur, de celle de la maison d’édition.

LA MAISON D’EDITION…

La maison d’édition, comme Un autre monde, sélectionne les livres susceptibles de plaire aux lecteurs. Il est important de le dire, bien que le livre et toute la réflexion qui existe derrière la notion de livre soit d’un grand intérêt, et même une passion pour les éditeurs, il n’en reste pas moins que le livre est un produit commercial. Il faut donc vendre. Un choix qui motive souvent la sélection des livres à publier…

Si l’éditeur, avec l’aide de son équipe choisit le livre à publier, d’autres personnes interviennent à cette étape : le correcteur, le designer, le maquettiste…

La maison d’édition, gagne environ 20 % sur le prix hors taxe du livre.

L’IMPRIMEUR…

Celui qui imprime le livre avec les fichiers du maquettiste. Il existe un grand choix d’imprimeur aujourd’hui adapté aux besoins de chacun. Un autre monde a choisi BoD pour imprimer ces exemplaires.

La fabrication du livre coûte environ 15 à 20 % du prix du livre.

LE DIFFUSEUR/ DISTRIBUTEUR…

Pour faire simple, le diffuseur est un service commercial. Il s’occupe de démarcher les librairies les plus adaptées pour les livres dont il en a la charge.

Le distributeur s’occupe du transport du livre jusqu’aux librairies.

Bien souvent, ces services sont liés et proposés par la même entité. Les plus grandes maisons d’édition ont leur propre service de diffusion/ distribution, qu’elles proposent aux maisons d’édition plus modestes. Par exemple, Un autre monde est en partenariat avec SODIS (groupe Gallimard).

Ce service représente environ 20 % du prix du livre.

LES LIBRAIRIES…

Le dernier intermédiaire avant le lecteur. Les libraires choisissent les livres qu’ils vendent selon leur spécialité. Les nouveautés (l’office) des grandes maisons d’édition leur sont directement envoyée, selon les négociations avec ces dernières.

La marge des librairies s’élèvent à environ de 30 à 35 %.

Sources :

https://www.culture.gouv.fr/Sites-thematiques/Livre-et-lecture/Economie-du-livre/Marche-du-livre

On en parle

“Du début à la fin,vous êtes absorbé dans des sentiments

différents, vous passez de la peur à l’angoisse en passant par

d’autres émotions toutes aussi fortes les unes que les autres.”

lmedml.fr 

On en parle

“Ce livre captivant mérite la note de 5*/5*.

Il plaira à tous avec les thèmes forts qu’il aborde :

l’amour, la mort, la vie, la solitude, l’absence.”

Langue-déliée